En vers et contre tout

Dans l’escalier,
plus lent que l’an passé,
le pas de mon aïeule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *